BIOGRAPHIE DE U2

U2
de Stan Cuesta

Collection LIBRIO MUSIQUE


Prix : 2 €

Vous pouvez l'acheter sur


Quatrième de couverture:

À l’aube des années 1980, alors que le funk fait rage, quatre collégiens de Dublin inventent un rock intense et exalté. « Gloria », « Sunday, Bloody Sunday » ou « In The Name Of Love » deviennent bientôt les hymnes de toute une génération. Bono, The Edge, Adam Clayton et Larry Mullen ont décidé de devenir un « grand groupe », qui saura se remettre en question, cassant son image et renaissant, surprenant ses fans, les déroutant parfois. Avec plus de cent millions d’albums vendus, quatorze Grammy Awards et des tournées gigantesques, U2 est le seul groupe de rock au monde qui ait su se renouveler et qui, vingt-cinq ans plus tard, n’a rien perdu de son immense succès. Stan Cuesta, journaliste et auteur de plusieurs ouvrages dans la série Librio Musique, retrace la formidable aventure des « Quatre de Dublin » qui, après avoir conquis l’Irlande, se sont imposés dans le monde entier.

 

Commentaire:

Quelqu'un chez Librio a écrit 'funk' là où Philippe Blanchet, le directeur de la collection, avait écrit 'punk'. On en rigole encore.
Sinon, même remarques que pour le Queen (cliquez là).

 

Introduction (refusée par Librio car 'trop vulgaire') (trop funk?)

U2 est le plus grand groupe de rock'n'roll du monde. Bon. Il y en a d'autres, objecteront certains. Certes. On peut le prouver, en faisant parler les chiffres : plus de 100 millions d'albums vendus, 14 Grammy Awards décrochés, des tournées gigantesques, etc. Et ça n'est pas parti pour s'arrêter. Mais en fait, les chiffres ne sont pas vraiment intéressants. D'autres 'artistes' accumulent les records et pourtant nous laissent de marbre. Non, outre son importance 'économique', U2 est un groupe à part, totalement incongru dans le monde du rock'n'roll. Tout d'abord par son refus d'associer à ce mot les inévitables 'Sex & drugs'. Voilà un groupe d'hommes mariés, fidèles, dont les seuls excès connus semblent être l'absorption d'une pinte de Guinness de temps en temps… Mon Dieu ! Justement, à propos, encore pire : ces gars-là sont croyants. Et le clament haut et fort. Qui sont donc ces bonnets de nuit égarés au milieu du grand cirque rock ? Comment se fait-il qu'on ne leur jette pas des pierres ?
Tout simplement parce que U2 incarne mieux que tout autre groupe un phantasme absolu : la bande de copains. La voilà, la raison de l'identification obsessionnelle de millions de personnes, jeunes, vieux, hommes ou femmes, avec ces quatre garçons qui n'ont jamais été dans le vent. Ce rêve, les copains qui restent ensemble, balaie tous les autres : gloire, sexe, argent, etc. Depuis bientôt trente ans qu'ils se connaissent, Adam, Bono, Edge et Larry sont toujours ensemble. Et font tout ensemble, ou presque : ils créent, voyagent, réussissent et tout cela sans se forcer, sans faire semblant pour les médias. Comme le note Brian Eno, collaborateur de longue date du groupe, dans son journal : 'Fascinant de voir qu'après tout ce temps, il y a encore tant de courtoisie, de compréhension et d'amour entre eux.' Courtoisie ? Amour ? Et oui, c'est le revers de la médaille 'bande de copains', si souvent mis en avant par les journalistes : ces gens-là sont ridicules.
Sincères, engagés, concernés, sérieux, polis, attentifs, etc. Ridicules, quoi.
Sauf qu'aujourd'hui, vingt-cinq ans après leurs débuts, les critiques se sont tues. U2 a tout réussi, même à mettre ses ennemis dans sa poche. U2 est l'un des seuls groupes de rock au monde à avoir su évoluer et se réinventer, tout en conservant son succès. Voire en l'augmentant. A tel point qu'aujourd'hui, il est une exception totalement anachronique dans le monde du rock : le seul groupe qui soit, vingt-cinq ans après, meilleur qu'il ne l'était à ses débuts. Réfléchissez. Citez-en un autre. Non ? Non. Ça n'existe pas.